Date de création de la page : Mars 2020

Définitions

Les gaz à effet de serre (GES) sont des gaz présents en très faible quantité dans l’atmosphère, qui absorbent une partie de l’énergie réémise par la Terre. L’effet de serre est un phénomène ancien et vital accentué par les activités humaines. Cependant, l’accroissement de la concentration des gaz à effet de serre est source d’un effet de serre additionnel qui provoque le réchauffement climatique. Une concentration en grande partie due à la consommation d’énergies fossiles que différentes politiques, locales, nationales ou internationales, s’attachent à réduire afin de favoriser une baisse des émissions de carbone (source ADEME).

Les principaux gaz à effet de serre sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) ou les protoxydes d’azote (N2O). Les unités de calcul des émissions de gaz à effet de serre sont la tonne équivalent CO2 ou la tonne équivalent carbone.

Situation en 2017

On observe une diminution des émissions de gaz à effet de serre de 2005 à 2017 de presque 30% (-225 389 tonnes équivalent CO2). Cette diminution est à corréler avec la diminution des consommations d’énergie. En effet, la plupart des émissions de gaz à effet de serre sont d’origines énergétiques.

Réalisation : PnrL 2020 ; Source des données : ATMO Grand Est – Invent’Air 2019, ©IGN BD TOPO® 2019

Néanmoins, il faut ajouter les émissions d’origine non énergétiques dues principalement aux émissions de méthane et de protoxydes d’azote provenant des élevages, des centres de stockage de déchets, ou des fluides frigorigènes des climatisations.

Evolution entre 2010 et 2017

On peut constater entre 2010 et 2017 une baisse significative de presque 30% (-29,34%) des émissions de GES sur le territoire du PnrL.