Périmètres et Zonages

Des Inventaires et des Protections du Patrimoine naturel

Date de mise à jour : 06/06/2024

Le Parc naturel régional de Lorraine (PnrL) est un vaste territoire de plus de 210 000 ha contrasté par des milieux de la Lorraine de plaine où les zones humides, la forêt, les prairies et les milieux halophiles en sont les enjeux.

Ainsi, face à l’érosion de la Biodiversité portée par des Milieux naturels menacés, la déclaration de zonages labellisés, d’inventaire ou de protection est une réponse politique.

Présentation, Définition & Constat

Il s’agit alors ici de présenter des outils de conservation des milieux existants dans la région Grand-est et ceux mis en place sur le territoire du Parc.

Nous distinguons 5 catégories de zonages qui répondent à des objectifs de conservation et de gestion spécifique des structures qui les administrent.

  • Les périmètres labellisés répondent à des gestions et des pratiques favorables aux milieux et/ou aux espèces. La labellisation s’applique sur des territoires disposant de charte.
  • Les protections contractuelles s’utilisent sur des périmètres identifiés comme des enjeux à la protection de la biodiversité. Les contrats sont des actions par engagement au regard du document d’objectifs (DOCOB).
  • Les périmètres d’inventaires ont pour vocation de suivre des espèces rares ou protégées présentes dans des milieux homogènes. Les actions anthropiques sont réduites et nécessitent une autorisation.
  • La maîtrise foncière est un outil fort dans la protection des milieux. Elle permet, sur la base d’un bail emphytéotique ou l’acquisition foncière, la mise en gestion de terrain par des pratiques non impactantes.
  • Les périmètres de protection réglementaire sont des zonages disposant d’un arrêté.

Ces 2 dernières catégories sont regroupées sous l’appellation de « Protections fortes » ; catégories permettant une réelle protection des milieux naturels.

Protections fortes


Le tableau suivant liste les différents zonages par catégorie. Il indique les structures gestionnaires ainsi que l’échelle de gestion.

Identification des types de périmètres de protection et d'inventaire
CatégoriesAbréviationAnnée de production IntituléStructures gestionnairesEchelle de gestion
Protections réglementairesAPB2023Arrêté de Protection de BiotopeDREALNationale
RB2023Réserve BiologiqueOFBNationale
RNCFS2023Réserve Naturel de la Chasse et de la Faune SauvageOFBNationale
RNN2023Réserve Naturelle NationaleOFBNationale
RNR2023Réserve Naturelle RégionaleRégion Grand-EstRégionale
SC2023Sites ClassésDREALNationale
Maitrise foncièreSCL2023Site du Conservatoire du LittoralOFBNationale
SCEN2024Site du Conservatoire des Espaces NaturelsCENRégionale
ENS Acquis2023Espaces Naturels Sensibles avec acquisition foncière ou bail emphytéotiqueCDDépartementale
PnrL Acquis2023Pelouse de Génicourt-sur-MeusePnrLLocale
Protection contractuelleNatura 20002023Zone Spéciale de Conservation DREALCommunautaire
2023Zone de Protection SpécialeDREALCommunautaire
MAE2022Mesure agro-environnementaleDRAAFRégionale
Pnr2023Parcs naturels régionauxRégion Grand-EstRégionale
Périmètres d'inventaireZNIEFF 12023Zone Naturelle d'Intérêt Faunistique et Floristique Type 1DREALRégionale
ENS2023Espace Naturel SensibleCDDépartementale
Périmètres labellisésRAMSAR2023Sites de la convention RAMSARRAMSAR FranceInternationale
MAB2023Réserves de BiosphèreUNESCOInternationale

Les périmètres de protections et d’inventaires sont cartographiés. Afin de proposer la continuité de ces entités, la cartographie ne se limite donc pas aux limites du PnrL. La cartographie des zonages s’étend à la région Grand-Est. Du fait de leur nature, seuls les Espaces Naturels Sensibles (ENS) sont réduits aux 3 départements attenants au PnrL.

Au-delà de la localisation, leur nombre et leur superficie sont le moyen mesurable d’appréhender l’utilisation de ces outils.

Les résultats listent les différents types de périmètres, avec l’indication du nombre d’entités par zonages, par catégorie de zonages, de leur surface et de leur rapport à la superficie du PnrL. Il est nécessaire de préciser que les superficies ne s’additionnent pas. Effectivement, les périmètres de ces outils peuvent se superposer.

Comment se situe le Pnr de Lorraine vis-à-vis des autres Parcs de la région Grand-Est ? Il est donc proposé une analyse synchronique des résultats.

Il est également pertinent de mettre en perspective cette connaissance à d’autres échelles, notamment la région Grand-Est, et l’échelle nationale.

Par ailleurs, il s’agit aussi de s’interroger sur l’évolution du territoire. Le suivi de l’information est proposé alors sur des pas de temps réguliers ou tout du moins significatifs au regard des mises à jour de cette connaissance. Nous démarrons naturellement en amont de la nouvelle charte, avec les données du diagnostic …. Puis à l’année de référence de 2015, année de début de la charte en cours.

Protocole / Méthode

Souvent une part de subjectivité entre dans notre appréhension de notre environnement. C’est l’objectivité qui est visée ici. Nous cherchons alors à évaluer l’utilisation des outils de protection sur notre territoire sur une base cartographique par une approche visuelle, numérique puis statistique.

Une visualisation cartographique permet de se rendre compte de la place que ces périmètres occupent. La cartographie des périmètres de protections et d’inventaires sont présentées à l’échelle de la Région Grand-Est afin de proposer la continuité de ces entités. Du fait de leur nature, seuls les Espaces Naturels Sensibles (ENS) sont limités aux 3 départements attenants au PnrL – ce sont donc à ces échelles que les analyses sont présentées.

Au-delà de la localisation, leur nombre et leur superficie sont le moyen mesurable d’appréhender l’utilisation de ces outils. Nous vous présentons les nombres et les surfaces qu’occupe chaque typologie de périmètres intersectée sur le territoire du Parc naturel régional de Lorraine et non de leur propre étendue. 

Dans un premier temps, il s’agit de s’interroger sur la part qu’occupe les périmètres de protection puis sur leurs évolutions sur le territoire du PnrL au cours de sa charte. Le suivi de l’information sera proposé alors sur des pas de temps réguliers ou tout du moins significatifs au regard des mises à jour de cette connaissance.

L’année de référence est 2015, année de début de la charte en cours (2015-2030). Nous utilisons des données provenant notamment de l’Inventaire National du Patrimoine Naturelle (INPN) et donc validées par le Muséum National d’Histoire Naturel (MNHN), de la DREAL Grand-Est et des Conseils départementaux de Meurthe-et-Moselle, Meuse et Moselle.

 

Les résultats listent les différents types de périmètres, avec l’indication du nombre d’entités par zonages, par catégorie de zonages, de leur surface et de leur rapport à la superficie du PnrL. Il est nécessaire de préciser que leurs superficies ne s’additionnent pas. Effectivement, ces zonages, par catégorie, peuvent se superposer.

Vous trouverez les détails des résultats dans la rubrique suivante.

Résultats : Valeurs et ReprésentationS

périmètres de référence sur le territoire du PnrL en 2023

Le périmètre de référence est le dernier périmètre valide du Parc naturel régional de Lorraine en 2023. Il est de 212 415 ha. A partir de cette valeur, la part de chaque typologie de périmètres est évaluée.

SuperficieProportion
CatégoriesIntituléNombrePérimètreCatégorie« Protection Forte »GlobalePérimètreCatégorie« Protection Forte »Globale
Protections réglementairesAPB95601058910730103 1950,30 %4,62 %5,64 %48,58%
RB21600,10 %
RNCFS11 7200,80 %
RNR16080,30 %
Sites Classés67 2913,40 %
SCL41580,10 %
Maîtrise foncièreSCEN Acquis3 9051,02 %
ENS acquis213 8921 %
PnrL Acquis1130,00 %
Protection contractuelleMAEC6372 45530 7351,20 %14,47 %
Natura 2000ZSC161318 7589 %
ZPS622 86411 %
SCEN401 1850,60 %
Périmètres d'inventaireZNIEFF 117141 15144 22719 %21 %
ENS 54395 5573 %
ENS 55566 2383 %
ENS 57589 4524 %
Périmètres labellisésRAMSAR210 82063 7005 %30 %
MAB257 95827 %
Hors périmètre109 22051,42%

Les surfaces sont exprimées en hectare.

L’illustration de ce tableau est proposée selon 2 représentation.

Représentation des proportions des périmètres et des zonages
Representation logarithmique en hectare des périmètres et des zonages

Réalisation : PnrL 2024
Sources : INPN ; CD 54 ; CD 55 ; CD 57 ; Parc naturel régional de Lorraine 2022 ; ©IGN BD TOPO® 2022 ;

CommENTAIRES

On distingue facilement, à partir de la carte, les joyaux de la biodiversité du Parc naturel régional de Lorraine. Ils correspondent aux secteurs disposant d’une concentration et une superposition de zonages.

Depuis le tableau, on constate qu’effectivement, la somme des superficies de chaque typologie de périmètres ne représente pas la surface effective de l’ensemble des zonages. Il s’agit bien, ici, d’évaluer la part de chaque typologie de périmètres. Malgré quelques biais (cités plus bas), il existe une disparité des situations. Certains zonages sont présents en nombre et de faible dimension, d’autres plus étendus sont des outils de moins fortes protections. Pour autant chacun a une vocation spécifique. Ils doivent permettre d’agir en complémentarité.

Il existe en effet un biais de ces chiffres. L’année de référence est 2023. Or la connaissance des MAE est 2022. La différence sera à la marge dans une analyse globale. Toutefois, il est important de l’avoir à l’esprit.

Des mises à jour seront effectuées après la diffusion des données par les fournisseurs officiels.

Avec au total, 1052 périmètres répondent à l’ensemble de ces catégories qui occupent près de la moitié du territoire. Le Pnr de Lorraine offre donc, sur le reste de son étendue, l’opportunité d’agir en respectant sa charte. Cette part du territoire paraît importante, il n’en reste pas moins que seuls 5,6 % du territoire est en « Protection forte », catégorie la plus protectrice et la moins utilisée sur le territoire. Cela correspond à 45 entités pour une surface de 10 730 ha.

Les graphiques illustrent également cette disparité.

La faible étendue de certains périmètres ne les auraient pas fait apparaitre sur une échelle linéaire. L’échelle des superficies est donc logarithmique. Cela signifie qu’entre 2 graduations, l’écart est de puissance successive de 10. Cette représentation de la superficie a été choisie afin de permettre une visualisation de toutes les typologies. Cependant elle ne permet pas de rendre compte de la place qu’elles occupent.

Le graphique suivant (XX) rend ainsi comparable la part d’utilisation des outils de conservation des milieux existants sur le territoire du Parc. Ce graphique n’est pas complétement étiqueté. En effet, la représentation des trop faibles pourcentages n’est pas pertinente.

Evolution des Périmètres de référence sur le territoire du PnrL entre 2015 et 2023

20152023Evolutions
CatégoriesIntituléNombreSuperficieSuperficie par catégorieProtections fortesSuperficie sur le territoireNombreSuperficieSuperficie par catégorieProtections fortesSuperficie sur le territoireSuperficieEvolution par catégorieProtections fortesEvolution sur le territoire
Protections réglementairesAPB81124 48059 262956011 975103 19581%62,60%42,60%
RB21602158-
RNCFS11 72011 720-
RNR16081608-
Sites Classés41 50567 65479%
SCL499410437,70%
Maîtrise foncièreSCEN Acquis15272
ENS Acquis312282 152,794,30%
PnrL Acquis00113,3100%
Protection contractuelleNatura 2000 1629 11630 6061629 40130 7351%0,40%
CENL431 521401 184-27%
MAE3731 4796222454,7 39, 7 %
Périmètres d'inventaireZNIEFF 116240 88943 56417158 99044 6071,30%-1,90%
ENS 54385 516395 5570,70%
ENS 55515 538566 41313,60%
ENS 571069 3235894531,40%
Périmètres labellisésRAMSAR210 82010 820210 820,2063 700-83%
MAB00257 958,2100%
Hors périmètre

Les surfaces sont exprimées en hectare.

Commentaires

L’année de référence est celle de l’application de la charte 2015-2030.
Dans l’analyse de cette évolution, il est alors nécessaire à prendre en compte que la superficie du Parc naturel régional de Lorraine est passée de 209 990 ha en 2015  à  212 415 ha en 2023, soit une augmentation de 1,16%.
Cette extension du territoire Parc a des répercutions sur l’évolution de quelques périmètres. On peut noter la Pelouse de Génicourt (PnrL Asquis), périmètre qui a ré-intégré, en partie, les nouvelles limites du Parc. …
 Ce qui caractérise ces évolutions sont également les écarts liés aux données cartographiques sources. Les référentiels cartographiques peuvent connaître des simplifications du tracé d’un territoire, ce qui entraîne la réduction ou l’augmentation de sa superficie. C’est alors un biais numérique. C’est le cas des Réserves Biologiques (RB) et des sites du Conservatoire du Littoral (SCL).

Ces différences ne doivent pas occulter de périmètres de protection ou emblématiques. C’est le cas de l’APB de Bricout et la mise en place de la Réserve de Biosphère sur le Pays de Sarrebourg. Cette dernière englobe désormais l’intégralité de la Zone Est du Parc.
Enfin les augmentations importantes des « protections fortes » ne présument pas d’un territoire plus largement plus protégé. En effet, un fort pourcentage d’une petite superficie n’occasionne pas une augmentation de superficie de grande ampleur.
 

Discussions

Pour autant, cette évolution positive est appréciable pour la biodiversité.

Il reste des pistes de travail afin de proposer des créations d’aires protégées adaptées pour la protection de la biodiversité.

 

Pour aller plus loin

Si d’autres interrogations sur cette thématique se posent à vous, faites-nous en part, nous chercherons à compléter la connaissance.


Liens internes de l’observatoire :

  • TVB
  • SAGE
  • Prairies + MaeT
  • Evaluation : ex Natura 2000
  • Mares

Liens externes

  • Lien vers le site internet Natura 2000 du PnrL

Sources

  • Liens vers l’INPN
  • Lien vers CARMEN

 

D’autres renseignements : Arnaud Brasselle, chargé de mission pour l’Observatoire de la biodiversité :

arnaud.brasselle@pnr-lorraine.com    ou   07 61 32 91 61

Base de données de l'Observatoire Mutualisé de la BIodiversité et de la NAture
Accessibilité